Impact Mapping : Comment le créer ? (2/2)

Impact Mapping : Comment le créer ? (2/2)

L’impact Mapping est réalisé de façon collaborative via des ateliers afin de stimuler l’intelligence collective et faire émerger les bonnes initiatives. Dans son livre ”Impact Mapping” , Gojko Adzic propose les étapes à suivre pour la création d’un impact Mapping efficace.

Identification des objectifs

Dans le cadre de projet informatique, quand un client rencontre un problème, il a tendance à penser naturellement à des fonctionnalités pour le résoudre. Il communique donc aux équipes projet des fonctionnalités à mettre en place sans partager avec eux les objectifs business. Cela pose plusieurs problèmes, sans objectifs clairs, les équipes techniques ne peuvent pas challenger la solution. En plus,on va considérer une fonctionnalité comme un objectif à atteindre, alors qu’initialement elle n’est qu’une hypothèse et qu’il est possible d’en trouver d’autres moins coûteuses, moins risquées….
Pour bien mettre en place un impact Mapping, il faut identifier et partager les objectifs business de façon claire et s’assurer qu’elles sont bien comprises et acceptées par les équipes projets.

Si on rencontre des difficultés à identifier des objectifs,on peut partir des fonctionnalités et se poser les questions suivantes : “Pourquoi cette fonctionnalité est importante ?” “Comment elle apporte de la valeur ?”…on peut utiliser la démarche lean des 5 pourquoi jusqu’à arriver à identifier un objectif business.

Définition des métriques

Une fois la liste des objectifs est identifiée, il faut mettre en place des métriques pour les suivre. Pour les définir, il faut répondre aux questions suivantes :
– Que va-t-on mesurer (scale)?
– Comment allons-nous le mesurer (meter)?
– Quelle est la situation actuelle (benchmark)?
– Quel est le minimum acceptable pour investir (constraint)?
– Quel est la cible à atteindre (target)?

Exemple de métrique :
Objectif : Augmenter les ventes en ligne de 50%

ScaleNombre de vente en ligne
Meternombre de vente (base de données)
Benchmark2000
Constraint2200
Target2500

Identification des impacts et initiatives

En partant des objectifs identifiés, on peut commencer à dessiner l’impact map en répondant aux questions : Pourquoi, Qui, Comment et Quoi (comme décrit ici). On peut aider les participants en posant des questions comme :
– Qui d’autres peut nous aider ? Comment?
– Comment cet acteur peut nous apporter plus de valeur ?
– …
Il s’agit de l’étape de divergence du Design Thinking.

Priorisation des initiatives

On arrive à la phase de convergence qui consiste à choisir ensemble les initiatives qu’on souhaite affiner et mettre en place en priorité. On peut suivre le modèle d’un atelier business value poker pour la priorisation.

N’oublions pas que les initiatives sont des hypothèses, il faut donc tester leurs fiabilités avant d’investir dans leurs implémentations.

Ajout des métriques à l’impact Mapping

Pour aller plus loin, on peut ajouter les métriques identifiées sur l’impact Mapping. Elles peuvent être ajoutées au dessous de chaque objectif ou dans une branche métrique au même niveau que les acteurs ou impacts…Pour garder l’impact Mapping simple, je préfère modifier l’objectif directement pour ajouter les valeurs minimales et cibles attendues :

Source :  
Impact Mapping - Gojko Adzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares